FacebookTwitterGoogle PlusGoogleLinkedInMailImprimerFavoris
Un rapport propose une vingtaine de mesures pour relancer la VAE
Un rapport propose une vingtaine de mesures pour relancer la VAE
19/04/2017

Le dispositif de la VAE vient d'être évalué par une mission composée de membres de l'Inspection générale des affaires sociales (Igas), de l'Inspection générale de l'Education nationale (IGEN) et de l'Inspection générale de l'administration de l'Education nationale et de la Recherche (IGAENR). Un rapport a été rendu public le 10 avril.

D'après ce rapport, les pouvoirs publics ont omis, ces dernières années, de lever les obstacles identifiés au développement de la VAE. Parmi les faiblesses du dispositif les auteurs pointent une gouvernance et un pilotage défaillants. Pour y remédier, la mission propose notamment de mettre en place un comité interministériel spécialisé et présidé par le Premier ministre. Les auteurs formulent aussi une série de préconisations afin de simplifier la VAE et permettre la montée en puissance des projets collectifs.

D'une façon générale, les 20 mesures préconisées dans le rapport, permettront notamment :

  • un raccourcissement des délais pour les candidats
  • un allègement des démarches et formalités à remplir pour s'engager dans le dispositif
  • une aide à l'orientation renforcée pour permettre une meilleure garantie de succès aux candidats
  • un ciblage de la VAE en priorité vers des publics sans emploi ou en risque de perte d'emploi, sur des secteurs d'activité porteurs ou des territoires particulier (en lien avec les politiques de la ville par exemple) afin de faire de la VAE un outil au service de la politique de l'emploi
  • le développement de projets collectifs de VAE en lien avec les bassins d'emploi.

 

Rapport "Evaluation de la validation des acquis de l'expérience" sur le portail de la modernisation de l'action publique