FacebookTwitterGoogle PlusGoogleLinkedInMailImprimerFavoris
Le combat contre l'illettrisme demeure une préoccupation nationale
Le combat contre l'illettrisme demeure une préoccupation nationale
17/03/2017

A l’occasion d’un discours devant le Conseil économique, social et environnemental, mercredi 15 mars 2017, le Premier ministre a évoqué le problème de l’illettrisme et son impact négatif sur l’accès à l’emploi des adultes.

Bernard Cazeneuve a insisté sur l'importance de la maîtrise du français en tant que compétence scolaire mais aussi professionnelle et sociale et a mis l'accent sur les risques encourues par une faible maîtrise du français qui mène "à l'exclusion et au repli sur soi".

Il a également ajouté que l'apprentissage du français pour les migrants constitue un enjeu majeur et une "clé d'intégration" en évoquant la loi du 7 mars 2016 sur le droit des étrangers, loi qui a renforcé la formation linguistique à laquelle ont accès les primo-arrivants dans le cadre de leur contrat d'intégration.

Tout en saluant le travail de terrain réalisé par les associations en lien avec l'Etat, les collectivités territoriales et les partenaires sociaux, il a souligné l'importance pour la France de se doter d'une politique de la langue française et de créer une délégation interministérielle à la langue francaise pour la cohésion sociale.