FacebookTwitterGoogle PlusGoogleLinkedInMailImprimerFavoris
La gendarmerie recrute !
22/01/2018

La gendarmerie, force de sécurité intérieure aux côté de la police nationale, est constituée de 100.000 personnels. Ceux-ci sont majoritairement des sous-officiers de gendarmerie (le gendarme « classique ») aidés de jeunes volontaires (les gendarmes adjoints volontaires) encadrés par des officiers et épaulés par des spécialistes des corps de soutien. Près de 200 métiers composent l’institution qui recrute et forme plus de 13.000 militaires chaque année.


L’institution

Opérant en milieu rural et périurbain, la gendarmerie assure ses missions de police administrative et judiciaire avec des militaires généralistes. Au cœur de la vie du territoire, ils exercent un large éventail de missions (patrouille, prévention, contrôles routiers, enquêtes, accueil du public, etc.). La gendarmerie recrute massivement depuis 2016. Elle propose près de 13.000 postes par an. Elle est rattachée au ministère de l’Interieur même si la plupart de ses agents sont militaires. 


Les métiers proposés

La gendarmerie c’est plus de 200 métiers différents dont le plus connu, le gendarme en brigade, recouvre un panel de missions très large. C’est aussi des statuts bien distincts permettant à chacun de trouver sa voie : gendarme adjoint volontaire pour les plus jeunes (sans condition de diplôme), sous-officiers (concours niveau bac), officiers (niveau master) ou encore sous-officiers du corps de soutien (appui dans les domaines RH, comptabilité, etc.). Enfin, la gendarmerie c’est aussi la gendarmerie mobile (maintien de l’ordre), la garde républicaine, et de nombreuses autres spécialités.

Sous-officier : c’est le gendarme « classique » affecté dans les brigades territoriales. Durant sa carrière, il peut passer des grades pour gagner en responsabilités, obtenir une qualification (technicien en identification criminelle, maître de chien, motard, etc.) ou être mobile (métropole, outre-mer, étranger). Devenir gendarme, c’est la garantie d’un métier qui « bouge », valorisant, au service des autres et qui offre un certain nombre d’avantages : logement gratuit, formation rémunérée, diversité des carrières...

Officier : les officiers de gendarmerie assurent l’encadrement, le pilotage administratif et la conception des actions. Positionnés à la tête de brigades importantes, de compagnies et au sein des États-majors, ils commandent plusieurs dizaines à plusieurs milliers de personnels. Formés 2 ans à l’EOGN de Melun, un officier de gendarmerie touche 2750 euros à la sortie d’école.

Sous-officier du corps de soutien technique et administratif : ils assurent l’appui opérationnel dans les domaines variés : RH, comptabilité, matériel mais aussi dans la gestion des véhicules ou de l’immobilier. Ils ne sont pas sur « le terrain » mais ils sont militaires.

Gendarmes Adjoint Volontaires : recrutés sans condition de diplôme pour une durée pouvant aller jusque 6 ans, ils assistent les gendarmes dans la plupart de leurs missions. A la fin de leur contrat, ils peuvent passer des concours internes ou se voir financer une reconversion dans le civil.


Rejoindre la gendarmerie

Pour les GAV, le recrutement est permanent. Pour les sous-officiers, les concours/sélection se déroulent 2 fois par an. Pour les officiers, l’inscription se fait jusque fin janvier (29 janvier pour 2018).

 

Toutes les infos sur : www.lagendarmerierecrute.fr

Voir aussi notre actualité sur le sujet

Source : Région de Gendarmerie de Normandie - groupement de gendarmerie du Calvados