FacebookTwitterGoogle PlusGoogleLinkedInMailImprimerFavoris
L'apprentissage, la Région s'engage !
L'apprentissage, la Région s'engage !
06/07/2016

Vendredi 24 juin et samedi 25 juin 2016, s’est tenue à la Cité de la Mer de Cherbourg, l’université d’été du Grenelle de l’apprentissage en Normandie. Cet évènement a attiré quelque 500 participants venus de tous les départements de la région : entreprises, centres de formation d’apprentis (CFA), élus, acteurs de l’orientation et de la formation, jeunes en apprentissage. Au terme de deux jours d’échanges, Hervé Morin, président de la Région Normandie, et David Margueritte, vice-président de la Région en charge de la formation et de l’apprentissage, ont dévoilé un ensemble de mesures pour relancer cette voie de formation et augmenter de 50 % le nombre d’apprentis en Normandie d’ici 2021. Un objectif ambitieux !
 

L'apprentissage en Normandie : les constats
 

En chiffres, l’apprentissage en Normandie représente :

  • 71 CFA (deux fois plus qu’en Bretagne pour une population équivalente)
  • 480 formations en apprentissage du niveau V au niveau I
  • 22 310 apprentis (soit un taux de remplissage de 65 %)
  • 16 000 employeurs
  • 126 millions d’euros de budget.

     

Le nombre d’apprentis a fortement diminué dans notre région (- 9,5 % depuis 2011) comme partout en France sauf en Alsace.

L’image de l’apprentissage en France est mauvaise, contrairement à des pays comme l’Allemagne ou les Pays-Bas, où l’apprentissage est considéré comme une voie d’excellence. Seules 3,5 % des entreprises françaises recrutent un apprenti.

Pourtant, cette voie de formation est l’une des plus performantes pour permettre aux jeunes d’accéder à l’emploi : 71 % d’insertion professionnelle à 18 mois.

La Région Normandie s’est donc fixée comme objectif d’accroître sensiblement son effort dans le domaine de l’apprentissage. L’emploi des jeunes est en effet la priorité absolue de la nouvelle majorité régionale, le taux de chômage des jeunes normands étant de 27 %.

 

Le Grenelle de l'apprentissage en Normandie : six mois de consultation

Mi-janvier 2016, la Région a lancé le Grenelle de l’apprentissage en Normandie dont l’ambition était de susciter un foisonnement d’idées pour faire émerger un maximum de propositions concrètes et innovantes en faveur de l’apprentissage et co-construire une nouvelle politique de l’apprentissage en Normandie.

De nombreux ateliers et temps d’échanges ont ainsi été programmés. Au total, 2 500 personnes ont été rencontrées à travers :

  • 3 tables rondes : le 10 février à Alençon, le 16 mars à Mont-Saint-Aignan, le 20 avril à Coutances
  • 75 visites de terrain dans les CFA et les entreprises normandes
  • 3 voyages d’études en Allemagne, en Alsace et à Rotterdam.

 

De plus, afin de permettre au plus grand nombre de participer au grand débat régional, une grande consultation en ligne a été lancée le 1er mars. L’ensemble des Normands ont été invités à faire connaître l’image qu’ils avaient de l’apprentissage, les freins qu’ils identifiaient à son développement, mais aussi les leviers de promotion.

Près de 12 000 Normands ont répondu et plus de 3 500 ont assorti leur réponse de remarques, de retours d’expérience ou de propositions. Un résultat d’ampleur inattendue qui montre l’attente du grand public, des entreprises, des acteurs de l’orientation et de l’emploi sur le sujet.

 

Les mesures annoncées pour développer l'apprentissage

Des mesures concrètes ont été présentées pour soutenir l’apprentissage, parmi lesquelles :

  • Fédérer une politique normande de l’apprentissage avec les 71 CFA
  • Renouveler la carte des formations pour répondre aux besoins des entreprises
  • Prévoir des formations mixées : générale et apprentissage
  • Organiser une « Quinzaine de l’apprentissage », point d’orgue de la communication sur l’apprentissage en partenariat avec les chambres consulaires, les branches professionnelles…
  • Mettre en place une opération baptisée « Les 48 heures de l’industrie », grande opération de portes ouvertes
  • Généraliser le dispositif d’initiation aux métiers de l’apprentissage (Dima) à l’ensemble de la région
  • Ouvrir les plateaux techniques des CFA aux élèves de troisième
  • Mettre en œuvre une plateforme régionale numérique des offres d’apprentissage pour faciliter la mise en relation entre les employeurs et les futurs apprentis
  • Développer l’apprentissage au sein même de la Région en recrutant 200 apprentis d’ici à la rentrée 2018
  • Recruter un apprenti dans chacun des 154 lycées normands
  • Contractualiser avec les patrons des grands groupes afin qu’ils fassent appel à des apprentis
  • Mettre en place un régime d’aide unique pour les apprentis
  • Etablir des conventionnements avec les gîtes, particuliers, chambres d’hôtes afin de résoudre les problèmes générés par la double résidence
  • Stabiliser les aides pour les entreprises
  • Mutualiser les plateaux et outils de formation pour réaliser des économies
  • Stimuler l’innovation pédagogique pour construire de nouveaux parcours avec les CFA et les formateurs
  • Organiser les finales nationales des Olympiades des métiers en 2019 : la Région vient de remettre officiellement sa candidature.

 

Le plan normand de l’apprentissage sera présenté dans le détail le 24 septembre prochain et soumis au vote du conseil régional le 4 octobre.

 

Source : Errefom